Keres Technologies a déployé début 2016 une plateforme K-Engine pour son client BeTV / VOO, afin de traiter tous les programmes destinés à alimenter les catalogues SVOD CanalPlay et l’offre de rattrapage pour les départs Ciné+.

Ce projet a mis en avant les aptitudes du framework K-Engine à s’adapter à des traitements très variés. 2 filières principales sont déployées :

–  Filière Ciné+ HD (diffusion linéaire)

  • Ajout de la signalétique CSA
  • Conversion des fichiers de sous-titres (STL) et insertion dans l’encapsulation MXF (OP47)
  • Up-conversion des sources SD
  • Conversion des fiches de livraison et des playlists (WebService – protocole BXF)

–  Filière CanalPlay & Catch-up Ciné+

  • Transcodage H264 (SD/HD)
  • Conversion des fichiers de sous-titres (STL) et insertion au format DVB Bitmap
  • Conversion des fichiers de sous-titres (STL) et livraison de fichiers au format PAC
  • Encodage des pistes audios au format Dolby Digital (AC3)
  • Multiplexage Transport Stream à flux constant
  • Conversion des fiches de livraison (format CableLabs)

Plus d’information sur K-Engine sur notre site Web. http://www.keres-technologies.com/produits/k-engine

BeTV a fait appel à Keres Technologies en 2010 pour la diffusion des chaînes Ciné+ sur la Belgique.

Quelle était la nature du projet ?
Ce projet a initié un modèle de diffusion 100% dématérialisé. L’intégralité des programmes et des fiches de livraison est en effet livrée par Canal+ au moyen d’une liaison Internet. De même, la programmation des 3 départs (Premier, Frisson, Classic) est effectuée à Paris puis transmise par réseau.
La plateforme K-Engine mise en place par Keres Technologies en 2010, a pris en charge l’ensemble des traitements, tant vis-à-vis des métadonnées et des conducteurs (adaptation des formats et des protocoles) que des fichiers vidéo (transcodage, habillage logo et signalétique, down-conversion, insertion VBI des sous-titres).
En Novembre 2015, une refonte importante du dispositif est amorcée.Quels étaient les enjeux de ce projet ?
Voo a décidé de revoir en profondeur son offre commerciale. Cela passe par une réorganisation des bouquets et l’ajout de nouveaux services SVOD (reprise de l’offre CanalPlay pour la Belgique, service de rattrapage pour les chaînes Ciné+).
A cette occasion, les 3 chaînes Ciné+ du groupe Canal que nous diffusons depuis 2003 passent également en HD.

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?
Sur la filière linéaire Ciné+, il a fallu mettre en place une double alimentation de la régie en fichiers SD et HD sans impacter la diffusion en place. La gestion des re-livraisons a nécessité un important travail de pointage et de synchronisation avec Canal+ durant les jours précédents la bascule.
Les nouvelles filières non linéaires ont nécessité beaucoup de traitements spécifiques pour répondre aux spécifications techniques propres à la distribution vers les Box (livraison des sous-titres STL aux formats DVB bitmap et PAC, encodage AC3 des audios, encapsulation TS avec optimisation du débit global).
Pour finir, les attentes du service commercial ont nécessité un traitement pleine charge durant 2 mois pour assurer une ouverture des services CanalPlay et Catch-up Ciné+ avec des catalogues de qualité.

Où en est le projet aujourd’hui ?
Les services ont été lancés dans le respect des calendriers annoncés. Les chaînes Ciné+ HD sont disponibles depuis fin Avril 2016 et l’offre CanalPlay est ouverte depuis le 18 Mai 2016.
La phase d’amorce intensive a permis d’ouvrir le service CanalPlay avec un catalogue d’environ 5.000 programmes.

Quel a été l'apport de Keres Technologies sur le dossier ?
Une maîtrise end to end de l’ensemble des process dans l’échange des programmes entre les structures technique de Canal+ et les nôtres. Keres Technologies à fait preuve d’une très grande réactivité et une parfaite connaissance des technologies mises en œuvre dans ce dossier.

Des évolutions sont elles déjà planifiées ?
Effectivement, le contrôle technique des fichiers livrés a mis en évidence des résultats hors norme sur les audios. Keres Technologies finalise l’ajout d’un processus additionnel de mesure et de correction du loudness sur les différents workflows.
Par ailleurs, avant l’été, nous allons améliorer notre offre non linéaire en proposant de l’audio 5.1. Pour cela, les filières de traitement vont être adaptées afin de décoder les sources Dolby E lorsqu’elles sont présentes, pour pouvoir livrer les audios en 5.1 Dolby Digital.

Pour finir, quel est votre avis sur la solution K-Engine de Keres Technologies ?
C’est une solution que nous utilisons depuis plusieurs années sur nos sites de Bruxelles et Charleroi, et qui ne nous pose aucun problème de fiabilité.
Ce produit s’appuie sur une bibliothèque variée de modules de traitement qui permet de créer des workflows répondant exactement à nos besoins. En l’occurrence, notre deuxième plateforme K-Engine installée à Bruxelles assure des opérations très différentes de celle déployée pour ce projet.
L’intérêt était pour nous de faire évoluer notre plateforme existante pour y intégrer les nouvelles filières sans multiplier les infrastructures. Deux serveurs (Windows) suffisent ici pour traiter l’ensemble de la charge et assurer la redondance.